les 3 erreurs fréquentes des startupers

Apprendre de ses erreurs et les anticiper est primordial pour réussir

Jean-Pierre Leac

J'ai travaillé pour des programmes de soutien à l'innovation et à la croissance des entreprises ces dernières années. Diplômé d'une école d'ingénieur, j'ai été chef de projet dans l'industrie automobile puis j'ai créé ma propre société de conseil. J'ai ensuite pris la direction du service d'appui aux entreprises, des politiques de transfert de technologie et des projets de coopération transfrontalière au sein de l'Agence Régionale d'Innovation. Je suis également responsable de plusieurs fonds favorisant les projets d'innovation et la création de start-up.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Christophe Pannetier dit :

    Bonjour,
    Une autre erreur que je considère comme majeure, est de pousser les start-ups très vite vers la levée de fonds. De ce fait, beaucoup de start-ups passent leur temps à faire le tour des incubateurs, des accélérateurs et des fonds d’investissement, en délaissant le point central pour elles qui est leur positionnement stratégique à travers une proposition de valeur construite. Or, l’enjeu est bien au contraire de renforcer la valeur des start-ups et de leur montrer que la priorité du chef d’entreprise est de développer la patrimonialité de son entreprise.

    • Tout à fait, c’est parfois un peu le paradoxe constaté dans des régions comme la nôtre qui font beaucoup pour soutenir la création de startups : la multiplicité des instruments et des structures de soutien peut avoir un effet pervers. Miroir aux alouettes, l’insistance actuelle autour de la levée de fonds peut en outre parfois les détourner de la réflexion sur leur positionnement stratégique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.